• Qu'est ce que la psychomotricité ?

    La psychomotricité est une approche globale de la personne. Elle vise à aider le sujet à trouver un équilibre entre son corps et son psychisme afin de retrouver un mieux-être personnel et relationnel.

    Ce soin thérapeutique peut être préventif, éducatif ou rééducatif en fonction de la demande et des besoins. Pour cela, le psychomotricien intervient sur différentes sphères telles que les émotions, le mouvement, la représentation du corps, le tonus, les coordinations etc

    broken image

    Chez le bébé

    Accompagner le développement psychomoteur, prévenir les troubles, accompagner son développement affectif et relationnel

    => Proposer des expérimentations motrices différentes du quotidien

    => Soutenir le processus d'attachement entre le parent et l'enfant

    => Prévenir les troubles psychomoteurs

    => Accompagner les retards de développement, le handicap

    => Comprendre le rythme du bébé

    broken image

    Chez l'enfant

    Accompagner son développement moteur, psycho-affectif, social, soutenir ses capacités de communication et d'expression

    => Aider à l'organisation spatio-temporelle

    => Accompagner son lien en société

    => Soutenir un tonus adapté en fonction des situations rencontrées

    => Prévenir et/ou travailler sur certains troubles tels que l'inhibition, l'hyperactivité, les roubles des apprentissages

    => Accompagner une bonne connaissance de son corps et de ses émotions

    broken image

    Chez l'adolescent

    Accompagner les remises en question et les changements corporels et soutenir l'estime de soi

    => Accompagner les changements corporels et psychiques

    => Prendre confiance en soi et soutenir l'estime de soi

    => Apprendre à gérer son stress, son anxiété, ses émotions

    => Stimuler les contacts sociaux

    => Accompagner en cas de dépression

     

    broken image

    Chez l'adulte

    Accompagner les différentes étapes de la vie qui peuvent impacter l'état psycho-corporel de la personne

    => Reprendre confiance et connaissance de son corps après une grossesse et un accouchement

    => (Re) prendre confiance en soi

    => Accroître sa connaissance du développement psychomoteur de l'enfant pour mieux comprendre certaines étapes clés pour le mouvement

    => Apprendre à gérer son stress, son anxiété

    => Accompagner en cas de repli social

    broken image

    Chez la personne âgée

    Accompagner les remaniements psychiques et corporels dus au vieillissement et soutenir l'acceptation de certains troubles naissants.

    => Prévenir les chutes, accompagner les syndromes post-chute

    => Soutenir les capacités existantes et prévenir les troubles de la coordination, d'équilibre

    => Stimuler les contacts sociaux

    => Accompagner en cas de dépression

    => Intervenir dans la maladie (type démences, handicap, Parkinson etc)

  • Ateliers psychomoteurs

    broken image

    Parent-bébé

    Pour des enfants de 0 à 3 ans

    Tous les lundis matins

    => Proposer des expérimentations motrices différentes du quotidien : parcours sensoriel, parcours psychomoteur

    => Soutenir le processus d'attachement entre le parent et l'enfant

    => Comprendre le rythme de son bébé

    => Pouvoir lui proposer des activités adaptées à son développement

    broken image

    Féminité

    Permettre aux mamans de prendre du temps pour elles et (re) prendre contact avec leur corps - individuel ou en groupe

    Sur demande

    => Apprendre à gérer son stress et pouvoir se détendre

    => Retrouver le plaisir du mouvement

    => Reprendre confiance et connaissance de son corps après une grossesse et un accouchement

    => Avoir un temps pour soi

    => Accompagner une bonne connaissance de son corps et de ses émotions et savoir écouter ses besoins personnels

    6 séances d'1h30

    broken image

    Eveil sensoriel et psychomoteur

    Pour les enfants de 3 à 5 ans - groupe de 4 enfants

    Sur demande

    => Faire des expériences sensorielles avec tout son corps (peinture, textures, couleurs etc)

    => Trouver le plaisir du mouvement : petites danses, comptines, jeux de doigts en groupes

    => Prendre confiance et connaissance de ses capacités motrices : parcours psychomoteurs

    => Accompagner le développement relationnel : le groupe permet la mise en relation par le langage verbal et infra-verbal

    => Apprendre à gérer ses émotions

    broken image

    Initiation "langue des signes bébé"

    Pour les enfants de 0 à 2 ans - individuel ou en groupe

     

    => Pouvoir communiquer avec son enfant avant l'entrée dans le langage

    => Favoriser le lien parent-enfant

    = > Soutenir le développement du sentiment de confiance en soi de votre enfant en se sentant compris

    => Permettre à l'enfant d'exprimer ses besoins et ressentis rapidement

    => Développer la motricité fine dès le plus jeune âge

  • Réflexes archaïques - Intégration motrice primaire

    Les réflexes archaïques ou réflexes primitifs sont des réactions automatiques, présentes à la naissance pour la plupart, et qui vont servir de « patrons » pour diverses fonctions.

    Il y a plusieurs dizaines de réflexes primitifs présents à la naissance.

    broken image

    Quels rôles ont-ils ?

    1/ Nous protéger : en cas de danger, certains réflexes interviennent pour notre survie (ex : réflexe de peur paralysante ou réflexe de retrait, de parachute…).
    2/ Nous nourrir : dès la naissance, le nourrisson est soumis à certains réflexes qui lui permettent de se nourrir dès les premières minutes de vie (ex : réflexes de succion, de fouissement, de déglutition…).
    3/ Nous mouvoir : dès la grossesse certains réflexes sont utilisés par le fœtus afin de faciliter la naissance et ensuite développer une motricité fluide et harmonieuse au fil du temps (ex : réflexe de Babinski, de reptation…).
    4/ Nous coordonner : certains réflexes sont en jeu pour nous permettre de coordonner nos gestes et dissocier notre droite et notre gauche afin d'acquérir une motricité précise et efficace (ex : réflexe tonique asymétrique du cou, d’agrippement…).

     

    Les réflexes archaïques et les réflexes de vie vont constituer la base de nos sphères corporelle, émotionnelle et cognitive.

    broken image

    Pourquoi s'en soucier ?

    Ces réflexes doivent être présents en toile de fond afin d’œuvrer quand cela est nécessaire et uniquement dans ces situations là. Malheureusement, certains éléments de vie (stress, deuils, fatigue, accidents, maladie...) empêchent les réflexes de s'inhiber correctement et demeurent trop présents au quotidien. Cela plonge la personne dans un état d'alerte constant, usant.

     

    Venir travailler un réflexe permet de réduire cet état de vigilance et laisse la place à une motricité plus libre, une meilleure confiance en soi et un espace pour apaiser également la source du problème.

    broken image

    Modalités

    > Déterminer son objectif de travail (écrire plus vite, pouvoir s'exprimer plus facilement en groupe, être plus adroit par exemple)

    > Cibler les réflexes à inhiber et les travailler

    > Repartir avec un court programme moteur (3 ou 4 exercices) à refaire chez soi pendant les semaines suivantes afin de consolider le travail amorcé

     

    Séance individuelle d'1h, toutes les 4 à 6 semaines environ.

     

    Ce travail est vraiment complémentaire d'un travail psychomoteur. Ils peuvent être intriqués selon les besoins.

  • Massages pour bébés

    "Avant l'âge de douze ans, les enfants appréhendent le monde par le sens du toucher plus que par l’ouïe et par la vue. (...) Un enfant intériorise un compliment accompagné d'un contact physique 85 fois sur cent alors qu'un compliment seulement verbalisé n'est cru et intériorisé que 15 fois sur cent." Vimala McClure, Le massage des bébés

    broken image

    Quels bienfaits pour le bébé ?

    1/ La détente : bébé apprend progressivement à se détendre par les massages puis seul.

    2/ La stimulation : bébé découvre son corps, le massage éveille ses sens, sa connaissance de lui-même et accompagne son développement psychomoteur.

    3/ Le développement de la communication : bébé se met en relation par son langage verbal et infra-verbal (regard, babillages, contact physique...) et accroît ses capacités de mise en relation, de communication et d'attachement.

    4/ Le soulagement de petits maux : les massages peuvent aider à soulager certaines douleurs physiques tels que les maux de ventres, les maux de dents sans pour autant être des massages thérapeutiques.

    broken image

    Et pour le parent ?

    1/ La détente : la séance est un espace où le parent peut se détendre, lâcher ses soucis et savoir également prendre du temps pour lui, écouter ses besoins.

    2/ La stimulation : les massages favorisent le processus d'attachement important au bon développement du lien entre le parent et son enfant.

    3/ La communication : le parent prend confiance en ses capacités de compréhension de son enfant. Le massage le soutient dans sa parentalité. Cela permet également d'aborder certains sujets clés tels que les pleurs, les coliques, le processus d'attachement etc.

    broken image

    En groupe ou en individuel ?

    Une session comporte obligatoirement 3 séances minimum de 1h30.

    L'huile de massage est fournie ainsi que le matériel nécessaire pour votre confort et celui de votre bébé.

    Individuel

    => A domicile (avec ses repères, son environnement)

    => Planning plus flexible

     

    En groupe

    => Possibilité de se mettre en contact avec d'autres parents / éviter l'isolement

    => Se rendre compte que tout parent partage les mêmes questionnements

    => Groupe ouvert à partir de 3 dyades parent-bébé

    broken image

    IAIM et AFMB

    Lien vers le site de l'IAIM : http://www.iaim.net/languages/french/


    L'IAIM (International Association of Infant Massage) a été fondée par Vimala McClure aux Etats-Unis. Elle a été la première a établir un programme de formation professionnelle de massages infantiles.

    En 1992 de nombreuses "antennes" ont pris naissance dans d'autres pays et continuent depuis sa croissance internationale.

    L'AFMB (Association Française de Massage pour Bébé) a vu le jour en 2000.

     

    Je suis formée et certifiée par l'AFMB depuis 2016.

     

    Lien vers le site de l'AFMB : http://www.massage-bebe.asso.fr/

  • Qui suis-je ?

    "Chaque homme doit inventer son chemin." Jean-Paul Sartre, Les mouches

    Mon parcours de danseuse m'a éveillée au langage du corps, à la relation et au contact humain.

    Naturellement je m’oriente dans un métier paramédical : l’ostéopathie. Progressivement je remets en question ce choix professionnel : il me manque la dimension psychologique dans ce métier. Je me tourne alors vers des études de psychomotricité dans lesquelles je trouve l’équilibre dans cette approche psycho-corporelle de l’être humain.

     

    Mes premiers mois de maternité se déroulent à Berlin où la vision de l’éducation et de la parentalité est vécue différemment qu'en France. Je découvre certaines alternatives qui correspondent tout à fait à mes valeurs personnelles et professionnelles : la bienveillance, l’écoute et l’observation de l’autre, le respect de son corps et de ses émotions, l’écoute de mes propres ressentis, le toucher sain… Je participe également à une session de "baby massage". Je comprends alors que passer par des temps privilégiés avec son bébé peut vraiment apaiser une relation qui peut parfois devenir difficile avec la fatigue, les obligations et les nombreux questionnements parentaux. C'est le commencement de réflexions autour de la relation parent-enfant. Comment vais-je pouvoir mettre mes compétences professionnelles au service de la parentalité ?

     

    Une fois mon diplôme de psychomotricienne obtenu, je décide de me former davantage et de devenir instructrice en massages pour bébés. En parallèle de mon activité de psychomotricienne, je souhaite développer une activité pour soutenir la parentalité et le développement psychomoteur des tout-petits.

     

    Enfin, j'entreprends un cursus pour devenir praticienne en intégration de réflexes archaïques. Très complémetaire de la psychomotricité, l'utilisation des réflexes renouvelle ma vision du développement psychomoteur de l'enfant. Cela me donne des outils plus pertinents sur la prise en soin de problématiques telles que les troubles graphomoteurs, attentionnels ou émotionnels chez tout un chacun.